Partager ses données

Partager la donnée, un vecteur de réussite marketing

Que ce soit en VAD ou dans n’importe quelle autre forme de commerce, l’isolement marketing n’est jamais une bonne solution. Il est au contraire fortement contre-productif. Le marketing digital se nourrit entièrement du partage des données. Chaque consommateur naviguant sur la toile partage ses données. Le problème est que des millions de consommateurs confient des milliards de données à un nombre très restreint d’opérateurs, les fameux GAFA qui se comptent sur les doigts d’une main.     

Or, les commerçants d’une rue partagent bien leurs clients avec les commerces d’à côté. Comment pourraient-ils d’ailleurs faire autrement sinon en créant un couloir spécifique et opaque du bout de la rue jusqu’à l’entrée de leur boutique ? Il en est de même sur les marchés, sur une foire exposition.

Les acteurs de la VAD ont ainsi partagé leurs ressources la plus précieuse, leurs fichiers clients, que ce soit en B to B ou B to C. Pour se développer il n’y a qu’une solution : trouver de nouveaux clients. Et il n’y a pas de meilleur client pour une entreprise de vente à distance que le fichier qualifié d’une autre entreprise de vente à distance, non concurrente mais avec une activité et une cible proche. Et qui vous y donne accès en toute sécurité et en toute confiance avec des règles strictes basées sur la confiance.  Pour ce faire ils choisissent un tiers de confiance qui se charge de l’opération en toute neutralité. Le partage de données tout en les protégeant est une façon intelligente et qui a fait ses preuves pour mutualiser ses moyens avec des partenaires qui vous ressemblent. C’est comme permettre à une belle enseigne de s’installer à côté de votre boutique en sachant qu’elle va vous attirer une foule de nouveaux clients dont vous profiterez également. Ou c’est comme créer une place de marché virtuelle où le consommateur se verra proposer des offres de sociétés partageant les mêmes valeurs.

Quelle est la différence entre vente, location et échange de fichiers ?

Il faut se méfier des fichiers “à la vente” quand cette vente n’accompagne pas la vente de toute la société. En dehors de la vente de son entreprise, quel est l’intérêt pour un commerçant de vendre ses clients et de ne plus en garder le contrôle ? À écarter, donc. La location permet d’éviter de “vendre” l’usage de son fichier tout en retirant du profit. Le fichier est mis à la disposition d’un partenaire annonceur pour un usage unique. Et s’il souhaite réutiliser le fichier, il devra initier une nouvelle location et s’acquitter à nouveau du prix de location. L’échange est une location réciproque sur la même base tarifaire et sur une quantité d’adresses identique.

Pourquoi louer votre fichier ?

Votre fichier clients peut représenter une inestimable source de profits annexes et souvent insoupçonnés. La grande distribution l’a compris depuis longtemps en offrant la possibilité à des commerçants indépendants d’installer leur boutique en périphérie de leurs grandes surfaces. L’emplacement de ces galeries marchandes est loué à prix d’or, mais pas question d’accepter une activité concurrente. Ainsi votre fichier est un véritable centre de profit complémentaire qui se doit d’être parfaitement entretenu et intelligemment exploité. Un partenariat en toute confiance avec un professionnel de l’adresse vous permettra non seulement de tirer des profits substantiels de sa mise en location, mais aussi et surtout, d’en faire une vitrine pour attirer à vous de précieux partenaires. Si, de surcroît, ceux-ci possèdent également un fichier au profil intéressant pour vos produits, ils deviendront stratégiques pour vous car ils vous permettront de faire grossir votre propre fichier à moindre frais grâce à des échanges que votre conseil en fichier organisera en toute sécurité pour vous.

Comment protéger et contrôler l’utilisation de votre fichier ?

Premier principe : la mise à disposition de son fichier ne se fait jamais directement au partenaire annonceur. Celui-ci n’est jamais en contact avec les adresses qui sont confiées à un tiers neutre et lié par un contrat de confidentialité. Une fois les messages routés qui s’agissent de documents imprimés ou d’emailing, le fichier est physiquement détruit par le routeur qui n’en garde aucune trace. L’annonceur n’aura donc connaissance que des adresses qui répondront à son offre. Votre conseil-courtier en adresses devra veiller à ce que chaque intermédiaire, qui pourra être en contact avec vos adresses, ait signé cet engagement de confidentialité et de respect strict des règles liées à la sécurité des fichiers.

Deuxième principe : mieux vaut prévenir que guérir. Protégez votre fichier. Glissez-y des adresses “pièges” avec une orthographe spécifique et unique qui permettra de “traquer” chaque utilisation, autorisée ou non. Déposez un extrait de vos fichiers (par ex un code postal entier) sous forme de copie “papier” à l’INPI à l’aide du principe de l’Enveloppe SOLEAU. La suite unique résultant d’un tri alphabétique de cet extrait sera une preuve irréfutable en cas de contestation.

Que peut rapporter la location de votre fichier ?

En matière d’adresses postales, un “bon” fichier peut rapporter de 3 à 4 € par adresse et par an chez ITL. Ce produit locatif peut donc atteindre plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d’euros, pour des fichiers volumineux. Le marché de la location d’adresses e-mail est définitivement perturbé par de trop nombreux fichiers sans intérêt mis sur le marché, avec un effet de recherche de masse au détriment de la qualité menant à la sur-sollicitation, au spam.

La location de votre fichier ne risque-t-elle pas de perturber vos propres ventes ?

De nombreux tests ont été réalisés dans ce sens par des entreprises de VAD : la location de son fichier, si elle est bien conduite, est toujours une action hautement profitable pour l’entreprise qui la pratique. Mais il y a un certain nombre de règles à observer. Comme le fait de bien contrôler les dates de dépôts en Poste afin d’éviter que le message de votre “locataire” n’arrive le même jour que votre propre catalogue dans la boîte aux lettres de vos clients. En confiant la location de votre fichier à un spécialiste reconnu, vous éviterez ce genre de déconvenue.

Et si vous voulez bien échanger vos données mais sans louer votre fichier ?

Une solution existe : c’est l’Asile Colis.

Le principe de l’asile-colis est d’insérer dans un colis d’une autre société de VAD un document, mailing ou flyer de votre société afin de provoquer soit une commande directe, soit du trafic sur votre site d’e-commerce.

Le principal avantage de l’asile colis est qu’il permet de toucher de manière certaine des acheteurs de vente à distance. Il permet également un ciblage comportemental selon le type de produits achetés par le destinataire du colis. Et surtout il agit comme un cheval de Troie, car contrairement à un email, il franchit tous les barrages liés à la délivrabilité, le spam ou les applications bloquant les publicités.

Pour connaitre tous les avantages de l’asile-colis : www.asile-colis.fr

Fermer